Un marché d’ours ou de taureaux ?

31 mars 2009

On utilise souvent l’expression « bull market » pour parler d’un marché haussier et de « bear market » pour parler de marché baissier.

Toutefois, l’origine exacte de ces expressions reste plutôt vague. L’Encyclopédie en ligne Wikipédia nous indique qu’il faut remonter à 1891 pour retrouver l’expression « Bull market » répertorier pour la première fois dans le « Oxford English dictionary »

La source du terme « bear market » proviendrait des vendeurs de peaux d’ours de Londres qui vendaient les peaux avant des avoirs capturés (le principe d’une vente à découvert). En prévision d’une baisse du prix des peaux, les vendeurs « sécurisaient » le prix de vente pour racheter plus tard et ainsi faire un profit.

L’origine plausible de l’expression « Bull market » proviendrait du mot anglais « bulla » qui veut dire « bill » ou contrat. Quand le marché est en hausse, les titulaires de contrats à terme avec promesse de livraison du sous-jacent voient leurs valeurs monter.

Par association d’idées, le taureau charge sa cible à une très grande vitesse alors que l’ours peut sembler plus prudent ou simplement endormi.

Avec trois semaines consécutives de gain sur les bourses canadiennes sommes-nous en présence de marché d’ours ou de taureau ?

Popularity: 9% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , , , , , ,

Un commentaire sur “Un marché d’ours ou de taureaux ?”

  1. Céline St-Germain dit :

    J’ai beaucoup apprécié vos commentaires.

    Céline St-G

Laisser une réponse