RAFI révolutionne le monde de la gestion indicielle!

7 janvier 2010

64561_visions_from_im_5Est-ce que l’indice RAFI (Research Affiliates Fundamental Index) est le meilleur indice de référence pour les Fonds Cotés en Bourse (FCB) et les gestionnaires de portefeuille? RAFI est un indice qui répartit les entreprises selon leurs données fondamentales plutôt que leur capitalisation boursière.

L’indice a été créé par Robert Arnott, en 2002, qui a basé ses études contre le principe des indices liés aux capitalisations boursières des compagnies comme les indices S&P/TSX Composite Index (Toronto) et le S&P 500 (États-Unis).

Arnott affirme que ces indices exposent davantage les investisseurs à des compagnies surévaluées et, inversement, qu’ils n’exposent pas assez les actions sous-évaluées. En période d’euphorie boursière ou de bulle, il mentionne que le problème des indices traditionnels est encore plus important.

RAFI base la répartition de ses indices selon quatre facteurs fondamentaux : les ventes, les flux de trésorerie, la valeur au livre et les dividendes. Plus la taille de chacun de ces facteurs est importante, plus le poids de la compagnie est grand dans l’indice RAFI.  Ainsi, RAFI enlève « l’aspect humain », les émotions qui créent des écarts d’évaluation pour certaine compagnie par rapport à leurs données fondamentales.

Afin d’évaluer sa thèse, Arnott a simulé le rendement du S&P 500 depuis 1962.  Résultat, RAFI a réalisé un rendement annuel de 11,0 % pendant que l’indice du S&P 500 a réalisé un rendement de 8,9 %, une valeur ajoutée de 2,1 % annuellement. Avec de tels résultats, RAFI gagne de plus en plus d’adeptes puisque qu’il y a plus de 40 milliards d’actifs qui utilisent cette méthode d’indexation. Plusieurs fonds de pension importants utilisent maintenant son travail.

Au Canada, Claymore a obtenu l’exclusivité de promouvoir des Fonds Cotés en Bourse basés sur les critères RAFI.  Claymore offre quatre produits « RAFI », ainsi vous pouvez investir dans les actions au Canada, aux États-Unis, à l’international et au Japon selon les critères de RAFI.  Enfin, l’indexation fondamentale est peu utilisée comparativement à l’indexation traditionnelle, mais à cause de ses nombreux avantages, elle gagne de plus en plus d’adeptes.

Popularity: 3% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser une réponse