Pourquoi un seul compte?

15 novembre 2010

J’ai demandé à des internautes sur Twitter de me donner des idées d’articles pour une prochaine chronique. J’ai constaté que les sujets qui semblent présenter le plus d’intérêt sont l’épargne, l’endettement et le crédit.J’ai donc choisi de vous expliquer aujourd’hui comment vous pouvez vous y prendre pour adopter de meilleures habitudes sur le plan de l’épargne.

Généralement, les gens ont deux comptes de banque : un compte de chèques et un compte d’épargne. Le premier sert habituellement à déposer les revenus d’emploi et à payer les dépenses, alors que le second permet d’accumuler des dollars à un taux d’intérêt plus élevé.

Pourquoi ne pas avoir plusieurs comptes d’épargne et accumuler dans chacun de l’argent en fonction d’objectifs précis? Par exemple, vous pourriez avoir différents comptes d’épargne dédiés à des projets spécifiques : un pour un éventuel mariage, un pour faire face aux imprévus, un autre pour les dépenses discrétionnaires plus luxueuses et, enfin, un pour votre REER. À chaque paye, vous pourriez faire des virements automatiques d’un montant prédéterminé dans chacun de ces comptes, et le solde de votre compte de chèques servirait à payer les dépenses courantes récurrentes (épicerie, essence, chauffage, etc.).

 Ainsi, au lieu d’accumuler de l’argent dans un seul compte d’épargne ou dans votre compte de chèques, vous agiriez de manière à réduire le risque de succomber à l’un des 3 000 messages publicitaires auxquels vous êtes exposé tous les jours et de dépenser votre argent si durement gagné dans l’achat de produits ou de services superflus.

 Cette approche permet aussi de bien gérer son budget sans rendre ce processus trop compliqué. Et si, à la fin de l’année, un des comptes affiche un surplus, vous pourriez décider de transférer cette somme dans un autre compte d’épargne. Ou vous offrir une gâterie pleinement méritée.

En suivant cette méthode avec discipline vous vous procurerez seulement les biens et les services que vous êtes en mesure de vous offrir.

La planification et la discipline sont deux éléments essentiels au succès d’un plan d’épargne. Renseignez-vous auprès de votre institution financière ou de votre conseiller financier avant de passer à l’action.

 Pour voir l’article original dans le journal Métro cliquez ici : journalmetro15novembre

Popularity: 3% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , ,

Laisser une réponse