La techno et l’innovation

7 février 2011

Qu’ont en commun les récentes prédictions du secteur des techno­lo­­gies, médias et télécommunications (TMT) de Deloitte, le discours sur l’état de l’Union de Barack Obama et les bons résultats financiers des entreprises américaines? La technologie et l’innovation!

Dans son ré­cent discours sur l’état de l’Union, le pré­sident Obama a formulé le souhait que les États-Unis investissent massivement des deniers publics dans l’innovation afin de demeurer compétitifs sur l’échiquier mondial et de renouer avec la prospérité pour assurer le bien-être des prochaines générations. Or, récemment, les résultats financiers de nombre d’entreprises de technologie ont surpris les analystes et contribué à faire grimper les différents indices aux États-Unis, soutenant du coup une reprise économi­que encore fragile.

Le 19 janvier, Deloitte Canada avait une fois de plus convié les gens d’affaires montréalais pour leur présenter ses prédictions dans le domaine des TMT, qui auront un impact sur les affaires dans un avenir rapproché. Selon ces prédictions, en 2011, les consommateurs et les particuliers auront le choix parmi une plus vaste gamme d’ordinateurs, de miniportables, de tablettes électroniques, de téléphones intelligents et de systèmes d’exploitation, et ils pourront même profiter d’un accès plus généralisé aux réseaux sans fil et haute vitesse. Ils utiliseront ces outils aussi bien pour magasiner que pour travailler, et tant pour le réseautage social que pour leur consommation médiatique. Les marchés de la publicité seront eux aussi en mutation.

Donc, à la lumière des récents résultats financiers enregistrés par les entreprises de technologie, et si l’on tient compte des améliorations des processus d’affaires que suscitera l’investissement prévu dans le domaine de l’innovation et de l’évolution positive à laquelle sont promises les technologies, ce secteur pourrait représenter une belle occasion de croissance au cours des prochaines années.

D’ailleurs, contrairement à 2001, alors que nous disions que nous étions dans une nouvelle économie avec de nouveaux barèmes pour évaluer la valeur des entreprises, les entreprises technologiques, en 2011, affichent un meilleur modèle d’affaires. L’enthousiasme devrait s’accentuer au cours des prochains mois, avec l’arrivée probable – et attendue – en Bourse des sociétés LinkedIn, Groupon et Facebook. Toutefois, je ne pense pas que nous soyons sur le point de connaître une bulle 2.0.

Pour voir l’article original dans le journal Métro cliquez ici : journalmetro7fevrier

Popularity: 1% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , ,

Laisser une réponse