La crise immobilière américaine s’estompe

12 juin 2009

Depuis quelques semaines, les données entourant le marché de l’immobilier américain nous envoient des signaux encourageants. Lorsqu’on analyse plus en profondeur, on remarque que certaines régions démontrent de la croissance sur le plan des prix ainsi qu’une baisse du nombre de maisons à vendre. 

La Californie, qui a souvent été identifiée comme un État précurseur, démontre justement des signes de stabilité intéressants. On se rappellera que la Californie était un des premiers États à entrer dans la crise. Les prix avaient baissé de près de 50 % de leur sommet et de 36,5 % par rapport à l’année dernière. Mais, pour la première fois en deux ans, les prix des maisons ont augmenté pendant deux mois consécutifs.

En plus du crédit d’impôt de 8 000 $US provenant du plan de relance d’Obama, la Californie offre également un crédit d’impôts de 10 000 $US pour les acheteurs qui désirent faire l’acquisition d’une nouvelle résidence. Le rebond qu’on remarque actuellement vient surtout des maisons plus abordables, où la baisse des prix combinée avec la baisse des taux hypothécaires ont permis à plusieurs de substituer un paiement de loyer pour un paiement hypothécaire…

Nous avons mentionné par le passé que la surprise de l’année 2009 pourrait justement être une reprise dans le marché immobilier américain. Nous avons maintenant des preuves à l’appui qui indiquent un certain revirement et qui ajoutent du poids dans l’argument d’une reprise économique. La perte de richesse à la suite de la baisse des marchés boursiers et les pertes d’emplois demeurent toujours, cependant, deux aspects importants qui prendront du temps à se rétablir.

Popularity: 1% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , ,

Laisser une réponse