Investir dans un fonds «vert»

22 avril 2009

L’environnement est devenu un sujet qui capte l’intérêt de tous. Du point de vue d’un investisseur qui désire participer à ce mouvement, plusieurs choisissent d’investir dans les fonds «vert». Mais, est-ce qu’un fonds d’investissement environnemental représente réellement un bon placement? L’horizon temporel de l’investisseur, sa motivation et le choix du style de fonds sont des facteurs importants à considérer.

Malgré le fait que le secteur environnemental n’ait pas été épargné dans la dernière baisse du marché, ce secteur devrait en principe bénéficier des politiques sur l’énergie et l’environnement de l’administration Obama, en commençant par le plan de relance.

La réalité est que les investisseurs dans le secteur environnemental commencent à lier les dollars aux efficiences ou aux inefficiences environnementales. La vrai question pourrait donc être la suivante: Quelle est la période de temps nécessaire avant de réaliser un profit intéressant?

Les bénéfices entourant la progression de l’efficience environnementale devrait continuer de croître au cours des prochaines décennies. Or, l’horizon temporel, une donnée importante dans l’investissement, pourrait être beaucoup plus long que ce que possède les investisseurs. Si un investisseur cherche à atteindre un bénéfice sur une courte période, disons un à trois ans, il est probable qu’il soit déçu.

Un autre facteur important est de déterminer le type de fonds d’investissement que l’investisseur désire détenir à l’intérieur de son portefeuille. On remarque deux types de fonds environnementaux : Ceux qui investissent dans des compagnies directement reliées aux initiatives pro-environnementales comme l’énergie solaire ou éolienne et ceux qui utilisent une approche basée sur le respect de l’environnement dans différents secteurs.

Les compagnies reliées directement à l’environnement ont tendance à être de plus petite taille et sont normalement à un stade de développement moins avancé. En général, ces compagnies seront plus risquées que l’ensemble des compagnies que l’on retrouve dans le marché.

Par ailleurs, les fonds qui investissent dans les compagnies ayant une approche basée sur le respect environnemental ont tendance à être plus diversifiés en terme de taille et de types de compagnies détenus. Il sont donc moins risqués.

Bref, autant il est important de bien comprendre son horizon temporel et les différentes options disponibles en considérant un fonds «vert», autant il est important d’être réaliste quant à ses motivations.

Si l’investisseur est uniquement à la recherche de rendement, le fait de s’imposer des restrictions dans le choix des compagnies est difficilement justifiable. Par contre, s’il est à la recherche de quelque chose qui se rapproche davantage de ses propres principes environnementaux, cela représente une motivation importante à considérer.

Popularity: 1% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser une réponse