ÉTATS-UNIS – L’emploi privé déçoit

6 août 2010

Encore une fois, le marché du travail américain a été dominé par l’effet du recensement en juillet. Le recul important de l’emploi est ainsi totalement expliqué par la mise à pied de plus de 140 000 employés temporaires qui ont travaillé au printemps à cette enquête décennale. Il reste encore 196 000 emplois liés au recensement qui disparaîtront au cours des prochains mois. Cela continuera d’avoir une influence majeure sur les chiffres mensuels de l’emploi.

Même en excluant le recensement, les données de ce matin confirment la faiblesse du marché du travail américain. La création de 71 000 emplois privés est légèrement en dessous des attentes et, surtout, elle s’accompagne d’une révision à la baisse significative pour le mois de juin. Après un début d’année étonnamment fort, l’emploi privé affiche ainsi un ralentissement indéniable alors qu’une création moyenne de 154 000 emplois par mois, de février à avril, a été suivie d’une hausse moyenne de seulement 51 000 postes de mai à juillet. La hausse de 36 000 emplois dans le secteur manufacturier est positive, mais ce chiffre semble avoir été gonflé par certaines distorsions liées à la mise à niveau des usines dans le secteur de l’automobile.

Si le tableau de l’emploi est quelque peu décevant, les statistiques sur les heures travaillés et les salaires ont légèrement dépassé les attentes.

Implications : Dans l’ensemble, les données sur le marché du travail américain sont légèrement décevantes et semblent confirmer que l’économie américaine se dirige vers une croissance plus modeste en deuxième moitié d’année.

Source: Études économiques Desjardins

Popularity: 1% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse