Autour du globe du 20.08.13

20 août 2013

Canada

BHP Billiton Ltd., premier groupe minier mondial, cherche des partenaires pour son projet de potasse après avoir approuvé des dépenses de 2,6 milliards $, moins d’un mois après que le plus gros producteur de potasse du globe a lancé la menace d’une guerre des prix.

Le brut West Texas Intermediate a baissé un deuxième jour de suite à cause d’une possible réduction des achats obligataires par la Réserve fédérale le mois prochain, ce qui freine l’appétit des investisseurs pour les matières premières et actifs plus risqués.

États-Unis

La plus grande chaîne de rénovation des États-Unis, Home Depot Inc., a affiché au T2 un bénéfice qui a dépassé les attentes des analystes et a relevé sa prévision pour l’exercice, car la reprise du secteur de l’habitation a dopé les dépenses de rénovation.

AAA prévoit que le nombre d’Américains qui se déplaceront pour la fin de semaine du travail atteindra un sommet des cinq dernières années du fait que les consommateurs, plus confiants, sont prêts à dépenser davantage.

BlackRock Investment Institute estime que sur les 155,6 milliards $US injectés par les investisseurs dans des fonds d’actions cotés en bourse du monde industrialisé au cours des sept premiers mois de l’année, 102,4 milliards $US – soit 65,8% – se sont portés sur des fonds nord-américains.

Europe

Les bourses d’Europe ont reculé un deuxième jour d’affilée, dans le sillage de celles d’Asie, sur fond de spéculations à l’égard d’une réduction des rachats d’obligations de la Fed dès le mois prochain.

Le bénéfice du premier semestre de Glencore Xstrata Plc a diminué de 39 %, et le premier exportateur mondial de charbon pour centrales thermiques a comptabilisé une dépréciation de 7,7 milliards $US sur les actifs acquis lors de la prise de contrôle de Xstrata Plc il y a trois mois.

Asie

Cnooc Ltd., première société chinoise d’exploration de pétrole et de gaz au large des côtes, a affiché au premier semestre un bénéfice en hausse de 7,9 %, plus que prévu, une augmentation de sa production pétrolière et gazière ayant compensé la baisse des prix.

À partir du 1er octobre, la banque centrale de Nouvelle-Zélande imposera des restrictions aux emprunts immobiliers à faible mise de fonds, afin de protéger le système financier contre une bulle qui a propulsé le marché du logement de ce pays au quatrième rang des plus surévalués du globe.

Source : Le VMD Quotidien, Autour du globe du 20.08.13

Popularity: 1% [?]

Partager:
  • email
  • Print
  • PDF
  • LinkedIn
  • del.icio.us
  • Netvibes
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Yahoo! Bookmarks
  • Wikio FR
  • Digg
  • Ping.fm
  • Twitter
  • StumbleUpon

Mots-clefs : , , , , , , , , , ,

Laisser une réponse